Menu

Foire aux questions

Retrouvez ci-dessous les réponses aux principales questions que l'on se posent avant d'apprendre à piloter un paramoteur.
Ces réponses sont précises, sans démagogie, et de bons conseils. ;-)
Pour toute autre question, ou pour nous rencontrer, n'hésitez pas à nous contacter !

Jusqu'à quelle hauteur peut-on voler ?

Dans l'absolu, on peut monter jusqu'à 2000m, voire plus ! Mais il est bien plus agréable de se balader entre 200 et 500m, pour regarder le paysage ou prendre des photos.

A quelle vitesse vole-t-on ?

Entre 25 et 60km/h vitesse air, suivant les configurations de vols, et les ailes utilisées.
En vol "classique" type ballade, comptez 40km/h par vent nul, auquel il faut ajouter ou retrancher la vitesse du vent du jour suivant que vous l'avez de face ou de dos! ;)

Comment puis-je voler en paramoteur, puisque j'ai le vertige ?

Le vertige est un phénomène de l'oreille interne qui ne se déclare que si l'on est relié au sol (échelle, immeuble etc.). Dés que l'on vole, il n'existe plus, et le paysage est alors considéré par le cerveau comme une carte postale !
Encore perplexe ? 1 pilote sur 3 a la tête qui tourne perché en haut d'une échelle, et pourtant, tous volent à plusieurs centaines de mètres de hauteur sans problème !

Est-ce vraiment sûr ?

On ne peut pas voler plus sûr :
- On vole par temps calme et vent faible.
- Si l'aile n'est pas parfaitement gonflée au sol, l'engin ne décolle pas.
- On vole lentement, donc en cas de panne moteur on se pose n'importe où, l'approche étant douce et facile.
- Au moment précis de l'atterrissage, notre vitesse est quasi nulle, un peu comme le ferait Superman ;-)
- Le parapente est le seul aéronef qui vole seul tout droit, même si on lâche toutes les commandes. Pratique pour prendre les photos !

Est-ce vraiment fiable ?

Le paramoteur est une discipline qui a aujourd'hui atteint sa maturité. Les moteurs et ailes modernes sont très fiables, et Flandres paramoteur n'utilise que les moteurs les plus fiables du marché actuel. Quant aux ailes utilisées ici, les méthodes de conception et de fabrication sont draconiennes et vous pouvez voler en toute confiance.

Comment le transporter ?

Vous pouvez démonter le GMP en 5 minutes, plier l'aile dans son grand sac à dos et ranger le tout dans le coffre de votre voiture ; ou bien, fixer le GMP sur un porte vélo à l'arrière de la voiture, sans avoir besoin de le démonter.
C'est le moyen ultime pour survoler le lieu de vos vacances !

Est-ce qu'un paramoteur est lourd ?

Un paramoteur prêt à voler pèse entre 19 et 35 kilos, suivant la puissance du moteur (et donc de votre poids), de l'essence emportée et du type de cage, de châssis, de sellette et de type d'accroches choisis.
Ce poids est vite supporté par l'aile, même dés le gonflage en ce qui concerne les paramoteurs que nous utilisons et conseillons aux débutants, sachant que nos  paramoteurs sont 100% évolutifs et peuvent s'adapter au type de pilotage à posteriori .
Attention aux constructeurs qui annoncent des poids fantaisistes, sans sellette et/ou sans essence, ou ceux qui proposent des châssis tellement fragiles qu'aucune erreur n'est permise sans casser son précieux matériel! 

Est-ce donc un sport physique ?

Il faut juste être capable de courir quelques pas avec ce poids sur le dos. Cela représente une durée très courte car les paramoteurs que nous utilisons sont pris en charge par l'aile sitôt celle ci au dessus de la tête.

Quelles sont les conditions météo favorables au vol en paramoteur ?

Moins de 20km/de vent au sol et pas de précipitations.
On peut voler toute l'année en paramoteur, avec plus ou moins de vêtements suivant la température, évidemment !

Est-ce bruyant ?

Pas tellement. Étant proche du moteur, le pilote dispose d'un casque antibruit pour plus de confort, mais, vu du sol, un paramoteur qui passe fait moins de bruit qu'une mobylette.
Nous utilisons les paramoteurs parmi les moins bruyants du marché.

D'où peut-on décoller ?

Quasiment de n'importe quel terrain dégagé.
Légalement il faut l'accord du propriétaire (même verbal), ce qui est assez facile étant donné que l'on n'abîme rien en décollant à pied : il faut 10 pas pour décoller et 3 pas pour atterrir !
Survoler toutes les régions de France est, de ce fait, très facile !

Est ce utile de faire un baptême avant de s'inscrire dans une école de paramoteur?

Le vol paramoteur en tant que passager n'ayant rien à voir avec le vol solo, (aile plus grande, course à deux compliquée) un baptême n'apporte pas d'informations aux apprentis pilote. 
-Le paramoteur est ce qu'il y a de plus sûr et de plus doux en vol car on ne vole qu'en atmosphére calme
-Personne n'est malade en pilotant,
-Le vertige en vol n'existe pas
Et surtout depuis 2008 aucun élève ne nous a dit ne pas aimer ou être déçu  après son premier atterissage ;-)
Si cela arrivait, Flandres Paramoteur s'engage à vous rembourser la moitié de votre forfait! ;-)

Combien de vols avant le brevet ?

C'est variable suivant les élèves, mais il faudra compter entre 10 et 15 avant le brevet.
A Flandres Paramoteur, nous privilégions la sécurité et la compétence, aussi nous ne vous ferons voler que si vous avez atteint le niveau pour le faire.
Les explications éclairées avant, pendant et après chaque vol sont notre marque de fabrique.
Avec notre forfait tout compris, le nombre de cours sera donc celui dont vous aurez besoin !

Combien de temps faut-il passer au terrain avant le brevet ?

C'est aussi très variable suivant les élèves, mais une quarantaine d'heures est une idée de temps raisonnable (soit entre 15 et 20 visites).

Comment se déroulent les cours ?

Suivant leurs disponibilités, les élèves me contactent la veille pour le lendemain et nous convenons d'une heure de rendez-vous pour du gonflage au sol ou un vol (suivant le niveau de l'élève).
Les créneaux à Flandres Paramoteur sont en 2019 : chaque soir 4 heures avant le coucher du soleil, sauf les jeudi et samedi. ;) même les dimanches et jours fériés.
Ces creneaux sont valables suivant la météo bien sûr!
Des cours théoriques spécifiques au paramoteur ont également lieu 6 week-end par saison, pendant l'après-midi.

Y a t-il beaucoup d'élèves en même temps sur le terrain ?

Cela dépend des jours et des disponibilités de chacun bien sûr. La plupart du temps, entre 1 et 5 élèves sont présents.
Depuis 2008, nous limitons volontairement le nombre d'élèves inscrits par an pour former chacun à son propre rythme et garder une proximité avec l'élève, propice à la sérénité.
Disponibilitées en 2019 : chaque soir 4 heures avant le coucher du soleil, sauf les jeudi et samedi. ;)

Quel est le prix d'un paramoteur ?

      Le paramoteur est le moins cher des ULM. Un paramoteur complet (aile + moteur) pour voler sereinement coûte entre 5500 et 8500 € (suivant les choix faits).
Avec la formation, celà fait un budget total oscillant entre 6500 et 9500 euros. Cela représente donc le même budget qu'une moto 600cm3!

      Une fois le matériel acquis, l'heure de vol ne coûte presque rien. En comparaison, la classe ULM suivante (le pendulaire) coûte au minimum 2 fois plus cher !
De plus, puisqu'il n'est pas nécessaire de décoller depuis un aérodrome avec un paramoteur, l'économie des frais annuels de location de hangar creuse encore cet écart de coût avec les autres disciplines aéronautiques.

      Mes 3 conseils en or qui se vérifient depuis 15ans :
-Ne pas acheter de matériel avant d'avoir fait vos premiers vols avec votre instructeur, au risque de vous retrouver avec une machine non adaptée/défectueuse, voire dangereuse! 
-Acheter au minimum l'aile neuve, (environ 3000€) pour assurer sa sécurité et la facilité de gonflage/décollage, essentielle quand on débute. (pour les bricoleurs, un moteur d'occasion est plus envisageable, car contrairement à l'aile, ce n'est pas un élément de sécurité, mais de confort à l'usage. ;-) mais encore une fois, aucun achat avant d'avoir volé! )
-Un matériel pour voler ne s'achéte pas sur le Bon Coin quand on y connait rien ! ;-)

Puis je commencer à me former maintenant et acheter du matériel quelques mois après le brevet ?

Nous le déconseillons fortement:
-Au début de votre carrière de pilote, il est impératif que vous pratiquiez réguliérement, au risque de perdre votre niveau trés vite, de casser plusieurs hélices en essayant vainement de décoller, et de devoir recommencer votre formation! A cette période, la confiance en soi est importante à conforter, et seule une pratique régulière vous apportera cette aisance.
-De plus, voler en paramoteur est assez addictif, et vous seriez trop frustré de rester au sol une fois breveté, faute de budget matériel. (c'est du vécu ;-) )

Notre conseil est de ne commencer votre formation qu'une fois reunie la plus grosse partie du budget global Formation/matériel , ainsi tout se déroulera en continu, dans l'ordre:
-Apprentissage au sol, premiers vols avec le matériel école, évaluation de vos besoins en matériel suivant vos aspirations, vos qualités vos défauts et votre budget, achat de votre  matériel, puis derniers vols école pour le prendre en main tout en ayant votre instructeur prés de vous  ;-) 

 

Peut-on emmener quelqu'un en vol ?

Oui, mais cela a un coût et demande une grande expérience.
Après quelques années en solo, on peut passer son brevet biplace. Mais, comme un paramoteur se construit suivant le poids emporté, cela entraîne l'achat d'un 2éme paramoteur biplace spécifique, inutilisable en solo. C'est à dire une plus grande aile et un moteur plus puissant.
Pour partager notre passion avec nos proches, il vaudra donc mieux leur offrir un mini stage en parapente à la montagne !